En vrac - 06 novembre 2014

De l'apprentissage et de la créativité

La musique a toujours été une passion pour moi. Quand je me suis décidé à passer de l'autre côté et donc à apprendre à jouer d'un instrument, un éventail de questions s'est ouvert à moi.

Peut on être créatif si l'on marche dans les pas d'un autre ?
Doit-on accepter le conditionnement au risque de perdre sa vision originelle ?

Au démarrage de l'apprentissage d'une nouvelle discipline nous sommes en droit de nous demander si l'apprentissage en autodidacte ne nous permettrait pas de appréhender celle-ci par un nouvel angle. Cette démarche peut sembler audacieuse en ce sens où il est communément admis que seuls les génies peuvent appréhender quelque chose avec une vision novatrice. Je pense que c'est faux. Nous avons chacun une vision différente du monde, c'est d'ailleurs ce qui rend le monde intéressant, nous avons tous une éducation, des expériences, une culture différentes. Même si tout est catégorie, norme et standard, nous restons différents par notre individualité, nos pensées et nos réflexions. Nous sommes donc tous des génies.  Le tout est de pouvoir se libérer des contraintes intellectuelles imposées par des standards et des pratiques populaires. Il est très difficile de pouvoir se libérer de telles contraintes. Une autre solution pourrait être de ne pas se laisser conditionner par un apprentissage standardisé et la vision du professeur. Même un très bon professeur ne peut pas ne pas transmettre sa vision, même si son intention est d'être neutre. Le travail de l'élève est alors de faire fi de cette vision imposée. Mais, premièrement, ce n'est pas chose aisée et, deuxièmement, cela nécessite d'avoir assimilé l'essentiel et d'avoir le recul nécessaire pour distinguer la vision du professeur. c'est donc une pratique longue et laborieuse.

Doit-on commencer chaque apprentissage en autodidacte au risque de perdre son temps ?
Je pense qu'une des solutions à ce problème est de commencer l'apprentissage en autodidacte. Cela permet de se familiariser avec la discipline sans douleur et à son rythme. L'appropriation se fait alors naturellement et l'apprentissage et la mémorisation est plus simple. Quand le sujet se sent prêt ou qu'il est en perte de motivation, il peut envisager de commencer un apprentissage plus standard. Il n'aura donc pas perdu son temps car il aura créé un lien avec la discipline en question.

Une méthode d'apprentissage universelle est-elle réaliste ?
Comme je le disais précédemment tout le monde est unique, tout le monde est différent, chacun a sa propre vision du monde. Il est donc peu probable qu'une méthode universelle pouvant convenir à tout un chacun existe. Toutefois la méthode que j'évoque (c'est pas vraiment une méthode) permet d'avancer à son rythme, de s'approprier le domaine en question avec sa propre vision et après de l'étoffer avec celle des autres et d'une certaine manière permet de prendre un plus confiance en soi. Donc n'imposant pas une vision mais s'adaptant à l'apprenti cette méthode (c'en est toujours pas une) est plus souple et plus respectueuse. Elle permet une plus grande diversité et encourage une créativité et une originalité.


Rédigé par marmous - Mots clés: apprentissage, créativité, réflexion